Lancement du Guide d’implantation de vélos en libre-service par Bécik Jaune

L’ASSOMPTION, le 21 juin 2018 – Bécik Jaune, en partenariat avec le TIESS et le CERESO, lance un guide vélos en libre-service à l’Espace412 au Cégep régional de Lanaudière à l’Assomption. Durant une trentaine de minutes, les partenaires présentent ce nouvel outil aux élus, journalistes et citoyens s’étant déplacés pour l’occasion, dont Louis-Charles Thouin, président de la Table des préfets.

Le dévoilement de ce guide s’inscrit d’ailleurs dans les plus récentes démarches d’accroissement de la place de vélo dans nos villes et dans la société en général. On voit émerger des initiatives et une vision municipale de l’utilité de la bicyclette dans le développement de collectivité viables, que ce soit pour le tourisme, la santé, l’activité physique ou encore notre environnement.

À qui s’adresse ce guide ?

Tel qu’expliqué lors de notre appel lancé au milieu municipal, ce guide vélos libre-service s’adresse principalement aux élus et aux gestionnaires de municipalités comptant entre 30 000 et 100 000 habitants. Cet outil a pour but de guider la réflexion quant à l’implantation d’un service de vélopartage dans les communautés. Les décideurs intéressés par le transport actif sont invités à faciliter les déplacements sur leur territoire en installant des bornes de vélos à la disposition des citoyens. Placées à des endroits stratégiques, ces bornes peuvent aider à réduire la dépendance à la voiture tout en incitant à l’activité physique.

Pierre Vachon se prononce…

« Ce guide vélos libre-service est l’aboutissement de plusieurs mois de travail afin de fournir un outil qui permettra aux villes et aux organisations de bénéficier d’un condensé de l’expertise que nous avons développé depuis nos débuts en 2009. Des pièges à éviter, au budget préliminaire ainsi que les partenariats à envisager, toute l’information est regroupée dans ce guide et j’en suis très fier. » mentionne Pierre Vachon, président du conseil d’administration de Bécik Jaune. De plus, une borne Bécik Jaune est 5 fois moins coûteuse qu’un point d’accès sur mesure comme une borne BIXITM.

Louis-Charles Thouin, président de la Table des préfets de Lanaudière salue l’initiative lors de son allocution

«En tant que président de la Table des préfets de Lanaudière et préfet de la MRC Montcalm, il me fait plaisir de prendre part au dévoilement d’un outil qui permettra de diversifier le cocktail transport dans la région tout en faisant rayonner Lanaudière à travers l’ensemble de la province.» mentionne Louis-Charles Thouin.

Fait à noter, Louis-Charles Thouin témoigne qu’«aucun mode de transport ne peut, à lui seul, rivaliser avec l’automobile pour répondre à l’ensemble des besoins de mobilité partout sur le territoire.»

Ainsi, la formule libre-service « repense et démocratise les transports de façon à augmenter la mobilité des utilisateurs. Arrimé avec une stratégie régionale de transport multimodal, l’implantation d’un système de vélos en libre-service peut permettre de déployer une solution complémentaire aux services de transport en commun. » explique M. Louis-Charles Thouin, président de la Table des préfets de Lanaudière et préfet de la MRC Montcalm.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des statistiques qui ne mentent pas

Considérant que 38% des utilisateurs de vélos libre-service l’emploient pour se rendre au travail, le guide suggère d’installer les bornes dans les zones achalandées, de relier les zones résidentielles aux lieux de travail, de considérer les aménagements déjà en place (pistes cyclables et sentiers) et d’assurer une coordination avec les autres modes de transport en commun.

De plus, selon les statistiques relativement récentes de Vélo Québec :

  • Le Québec compte 4 millions de cyclistes;
  • Depuis 2005, le nombre de cyclistes adultes a augmenté de 19 %;
  • Deux millions d’adultes font du vélo au moins une fois par semaine;
  • 1,3 million de personnes font régulièrement ou occasionnellement des déplacements utilitaires à vélo;
  • Entre 2000 et 2010, la proportion de cyclistes qui utilisent le vélo à des fins de transport est passée de 18 à 37 % au Québec et de 25 à 53 % à Montréal.

 

Selon Pierre Vachon, président du conseil d’administration de Bécik Jaune, le vélopartage n’est pas qu’une façon de délaisser l’auto solo, c’est aussi « une augmentation de l’activité physique chez les jeunes, une diminution du nombre de véhicule en circulation sur les routes et une augmentation de la qualité de l’air. Le transport intermodal, ce n’est pas seulement pour les grands centres urbains ! »

 

TÉLÉCHARGER LE GUIDE (basse résolution)

ou 

TÉLÉCHARGER LE GUIDE (haute résolution)

 

À propos de Bécik Jaune

En s’inspirant des P’tits Bicycles Jaunes à Saint-Hyacinthe, la Maison des jeunes (MDJ) 12-17 du Grand Joliette a implanté le projet « Bécik Jaune » dont la mission est de fournir à l’ensemble de la population de son territoire un moyen de transport actif, écologique ; l’accès à des vélos reconditionnés. En 2014, Bécik Jaune comptait 760 vélos en libre-service dans cinq municipalités de Lanaudière, plaçant les bicyclettes jaunes comme l’un des plus imposants systèmes de vélos en libre-service au Québec après BIXITM. Ayant développé une expertise notoire, Bécik Jaune a également contribué au démarrage de projets similaires à Saint-Élie-de-Caxton (Vélos Bonbons), à Saint-Bruno-de-Montarville (les Montvélos), à Laval (Vélorange), à Trois-Rivière et à Sorel-Tracy notamment. Entreprise collective (OBNL) depuis 2015, Bécik Jaune opère deux ateliers de réparation à Joliette (ouverte au public) et à Mascouche.

À propos du TIESS

Le TIESS (Territoires innovants en économie sociale et solidaire) repère, inventorie, éclaire et systématise les innovations expérimentées par les entreprises et les organisations de l’économie sociale afin d’en favoriser la diffusion et l’appropriation. Il permet de réaliser un transfert de connaissances pratiques et théoriques conduites par les praticiens et les chercheurs et contribue au développement des territoires du Québec.

À propos du CERESO

Créé en 2008, le CERESO est le Centre d’expertise et d’accompagnement en innovation sociale du Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption. Sa mission est de soutenir l’émergence et la croissance des entreprises collectives et des organisations. Il agit à titre de facilitateur pour un développement territorial durable et respectueux des communautés. Le CERESO est d’ailleurs responsable de la gestion de l’Espace412. Grâce à son expertise, le CERESO a contribué significativement aux réflexions qui ont mené à l’élaboration de ce guide.

– 30 –

Renseignements

Alexandre Désy, Gestionnaire de projets pour Bécik Jaune

514-972-5583

info@consulterre.com

Captivé par l’entrepreneuriat et l’innovation sociale, Alexandre Désy fait partie d’un réseau de jeunes branchés constamment à la recherche de nouvelles solutions innovantes pour un développement plus durable de nos collectivités. L’équilibre entre profitabilité économique, l’amélioration du bilan carbone et la création de retombées pour la communauté sont d’ailleurs au cœur de ses valeurs et jouent un facteur déterminant dans toutes les prises de décisions liées à ConsulTerre et les projets sous sa coordination.

Donnez-nous votre avis!