Une garde-robe à fort impact

L’industrie de la mode a un impact considérable sur l’environnement. Cette industrie est responsable de près de 10% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit plus que l’aviation et le transport maritime combinés. Elle est également responsable d’une utilisation importante des ressources en eau et de la pollution de nombreux cours d’eau. De plus, les vêtements sont souvent transportés sur de longues distances, ce qui entraîne une augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

En outre, l’industrie de la mode a aussi un impact social important et engendre de fortes inégalités sociétales. Les conditions de travail dans les usines de production de vêtements sont souvent mauvaises, avec des heures de travail excessives, des salaires très bas et des violations des droits de l’homme.

Vers une garde-robe plus verte

Depuis 2018, une centaine d’entreprises – dont H&M, Zara, Adidas et Nike – ont signé la Charte de l’industrie de la mode pour l’action climatique de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 et ainsi contribuer à limiter le réchauffement climatique. Plusieurs marques de vêtements prennent des engagements en matière de responsabilité environnementale et sociale pour diminuer leur bilan carbone, optent pour des fibres textiles plus durables, renoncent à certaines pratiques nocives pour la santé des travailleurs, etc. Concrètement, ces gestes, surtout chez les grandes marques, prennent souvent la forme de collections de vêtements dites plus « écoresponsables ».

Ces collections écoresponsables sont-elles à la hauteur des engagements en matière de responsabilité environnementale et sociale ?

Protégez-Vous a mené une enquête pour son magasine de Mai 2023 pour évaluer les engagements environnementaux des grandes marques avec leur collection de vêtements écoresponsables, notamment Zara, Simons, Gap, H&M, Levi’s, Shein et Ardène. La dernière marque est Tentree, une marque dont l’ensemble de sa gamme se veut écoresponsable. L’objectif était de déterminer la crédibilité des engagements de ces marques en matière de développement durable.

Résultats de cette comparaison :

Tous les résultats de l’étude sont disponibles dans leur article et dans leur numéro de Mai 2023.

En fin de compte, l’enquête montre que toutes les marques de grande distribution ont encore du chemin à parcourir pour atteindre des pratiques de production vraiment durable et écoresponsable. Les consommateurs doivent être conscients des engagements des marques et faire des choix éclairés pour soutenir une mode plus durable.

Pour aller plus loin

L’enquête souligne aussi le fait que la durabilité ne se limite pas simplement à la production de vêtements, mais inclut également la durée de vie, l’entretien et la fin de vie des produits. Les marques doivent donc également s’engager à produire des vêtements durables et à encourager les consommateurs à les utiliser pendant une plus longue période, ainsi qu’à les recycler, les réparer ou les réutiliser en fin de vie. Les consommateurs ont un rôle à jouer dans la promotion d’une mode plus durable. En optant pour des marques écoresponsables et durables, en achetant des vêtements de seconde main ou en les réutilisant, les consommateurs peuvent contribuer à réduire l’impact environnemental de l’industrie de la mode.

Quelques marques éthiques pour une garde-robe responsable

Et bien d’autres…